Coup d’oeil sur les prospectus dans les années 30

Vendredi dernier, l’Auditorium de Lyon nous proposait « Au Bonheur des Dames » de Julien Duvivier

Capture d_écran 2018-04-01 à 08.22.08

Le film est un vrai plaisir, et l’accompagnement à l’orgue en live donne une atmosphère particulière à la séance.

Mais la première scène me renvoie immédiatement à mon projet : Le film s’ouvre sur le largage sur Paris par un petit avion de gros paquets de prospectus – qui ne s’appelaient pas encore flyers, alors qu’ils auraient vraiment mérités ce nom dans cette scène.

Nous avons bientôt 100 ans de recul sur ce mode de communication, et nous savons maintenant ce que coute la production et la gestion de ces prospectus. Il est temps de changer

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s