Trop de prospectus dans nos boites aux lettres – chapitre 2

Le sujet revient fréquemment dans les médias. Trop de prospectus dans nos boites aux lettres, trop de déchets généré par les grandes enseignes « pour rien »

10 mois après le dernier débat sur le sujet, quelle est l’évolution des chiffres ?

Il y a 10 mois, il y avait trop de prospectus dans nos boites aux lettres

L’article de la revue Que Choisir est toujours disponible en ligne : https://bit.ly/2yL56Li

Le principal intérêt de cet article était de mettre en avant non seulement le cout écologique de ces prospectus, mais aussi le cout économique, notamment celui qui est supporté, au final, par le consommateur – Oui, c’est vous et moi qui finançons ces campagnes puisque nous sommes la principale source de revenu de ces magasins.

Et c’est encore dans nos impôts locaux que se répercute le cout de traitement de ces déchets. Vous emmenez le prospectus à la poubelle de recyclage ? Bien. Mais qui emmène ensuite la poubelle jusqu’au centre de retraitement ? Le transport a un cout pour la collectivité, et le traitement aussi.

Moins de prospectus dans nos boites aux lettres 10 mois plus tard ?

La situation a-t-elle évoluée depuis cette enquête de fond ?

Si Monoprix a annoncé l’arrêt de cette forme de communication en début d’année (voir notre article en lien : https://bit.ly/2JwIC62) cette chaine n’était pas sur le podium des distributeurs de prospectus.

Il y a bien sur le STOP PUB. En place depuis 2004, il est apposé sur environ 20% des boites aux lettres en France.

STOP PUB et prospectus dans nos boites aux lettres
Pour lutter contre le trop plein de prospectus dans nos boites aux lettres… Lorsque le STOP PUB n’est pas respecté

Mais là encore, le respect de la demande du citoyen est diversement respectée. J’ai la chance de vivre dans une commune où le STOP PUB sur ma boite m’assure qu’aucun prospectus ne sera déposé dans ma boite aux lettres. Mais ce n’est pas le cas partout.

Pourtant, son respect est une obligation.

Pour citer les informations disponibles sur le site STOP PUB : « En application de l’art. R633-6 du code pénal, déposer des publicités dans une boîte aux lettres qui dispose d’un STOP PUB revient à déposer des objets de quelque nature qu’ils soient sans l’autorisation de celui qui a la jouissance de la boîte aux lettres. Cette infraction est punie d’une contravention de 3ème classe (450 euros), amende multipliée par 5 si cette infraction est commise par une personne morale (société, organisme, etc.) comme le précise l’art. 131-38 du code pénal. »

Vous le saviez ?

Vous le faites respecter ?

Il est triste de constater que le site a du mettre à disposition des affiches de rappel à la loi… et des formulaires de plainte. C’est à nouveau à l’usager de la boite aux lettres de faire la démarche, une deuxième fois.

Quelles sont vos idées pour réduire encore cette pollution, sans avoir besoin de recourir à la loi ? Partagez vos idées en commentaires.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s