Trop de prospectus dans nos boites aux lettres – chapitre 2

Le sujet revient fréquemment dans les médias. Trop de prospectus dans nos boites aux lettres, trop de déchets généré par les grandes enseignes « pour rien »

10 mois après le dernier débat sur le sujet, quelle est l’évolution des chiffres ?

Il y a 10 mois, il y avait trop de prospectus dans nos boites aux lettres

L’article de la revue Que Choisir est toujours disponible en ligne : https://bit.ly/2yL56Li

Le principal intérêt de cet article était de mettre en avant non seulement le cout écologique de ces prospectus, mais aussi le cout économique, notamment celui qui est supporté, au final, par le consommateur – Oui, c’est vous et moi qui finançons ces campagnes puisque nous sommes la principale source de revenu de ces magasins.

Et c’est encore dans nos impôts locaux que se répercute le cout de traitement de ces déchets. Vous emmenez le prospectus à la poubelle de recyclage ? Bien. Mais qui emmène ensuite la poubelle jusqu’au centre de retraitement ? Le transport a un cout pour la collectivité, et le traitement aussi.

Moins de prospectus dans nos boites aux lettres 10 mois plus tard ?

La situation a-t-elle évoluée depuis cette enquête de fond ?

Si Monoprix a annoncé l’arrêt de cette forme de communication en début d’année (voir notre article en lien : https://bit.ly/2JwIC62) cette chaine n’était pas sur le podium des distributeurs de prospectus.

Il y a bien sur le STOP PUB. En place depuis 2004, il est apposé sur environ 20% des boites aux lettres en France.

STOP PUB et prospectus dans nos boites aux lettres
Pour lutter contre le trop plein de prospectus dans nos boites aux lettres… Lorsque le STOP PUB n’est pas respecté

Mais là encore, le respect de la demande du citoyen est diversement respectée. J’ai la chance de vivre dans une commune où le STOP PUB sur ma boite m’assure qu’aucun prospectus ne sera déposé dans ma boite aux lettres. Mais ce n’est pas le cas partout.

Pourtant, son respect est une obligation.

Pour citer les informations disponibles sur le site STOP PUB : « En application de l’art. R633-6 du code pénal, déposer des publicités dans une boîte aux lettres qui dispose d’un STOP PUB revient à déposer des objets de quelque nature qu’ils soient sans l’autorisation de celui qui a la jouissance de la boîte aux lettres. Cette infraction est punie d’une contravention de 3ème classe (450 euros), amende multipliée par 5 si cette infraction est commise par une personne morale (société, organisme, etc.) comme le précise l’art. 131-38 du code pénal. »

Vous le saviez ?

Vous le faites respecter ?

Il est triste de constater que le site a du mettre à disposition des affiches de rappel à la loi… et des formulaires de plainte. C’est à nouveau à l’usager de la boite aux lettres de faire la démarche, une deuxième fois.

Quelles sont vos idées pour réduire encore cette pollution, sans avoir besoin de recourir à la loi ? Partagez vos idées en commentaires.

Semaine du compostage – 5 astuces pour éviter de gaspiller les fruits et les légumes

Nous sommes au milieu de la semaine du compostage… Qui dure 2 semaine cette année.

De nombreuses initiatives sont proposées partout en France, et la liste est consultable sur le site https://www.semaineducompostage.fr

Mais le compostage est-il la solution miracle ? Si nous adoptons des vers sur notre balcon ou dans notre cuisine, c’est toujours à nous de définir ce que nous mettrons dans notre compost.

compost-419261_1920
Le compostage c’est 20% de volume de moins dans les poubelles. Mais attention à ne pas en faire un alibi pour oublier le gaspillage alimentaire.

Le compostage réduit en moyenne de 20% le volume de notre poubelle

Ces chiffres sont ceux de l’ADEME. Tout foyer commençant à composter voit sa poubelle réduire de 20% en moyenne.

Insuffisant si l’on est dans une démarche 0 déchets, mais c’est un pas important dans la bonne direction.

Surtout que ces déchets, 100% organiques, sont une source d’énergie qui ne sera pas perdue.

Mais attention, composter ne doit pas nous amener à jeter plus

Il y a souvent un effet pervers lorsque l’on adopte le composteur. C’est en effet un moyen de se dédouaner des conséquences du gaspillage alimentaire.

Si l’on continue d’acheter des fruits et des légumes que finalement on ne consomme pas, remplir le compost plutôt que la poubelle est une avancée sur la gestion des poubelles, mais pas sur la surconsommation en général.

Les fruits et les légumes achetés frais ne sont pas passés par un processus industriel qui les rend artificiellement résistant au temps qui passe. Ils pourrissent. C’est leur processus de dégradation normal.

5 astuces pour éviter de gaspiller les fruits et les légumes

  1. Faire une liste avant d’aller faire les courses : Cela permet de vérifier ce que l’on a encore, et de planifier les repas des jours à venir. Ainsi, on n’achète que ce dont on a réellement besoin. Et si on craque sur un produit « confort » pas prévu – ça nous arrive à tous, il suffit de diminuer la liste d’une portion de produit plus sain.
  2. Aller au marché plutôt qu’au supermarché : Les tentations sont moins nombreuses, même s’il est encore possible de « craquer » sur trop de produits différents.
  3. Laisser la corbeille de fruits sur le comptoir : Mettre ses fruits en visibilité, c’est les avoir sous les yeux au moment de préparer le repas, ou encore au moment où frappe une petite faim. Plutôt que d’aller vers les gâteaux emballés (et qui se conservent presque éternellement….) les fruits sont là et n’attendent qu’à être croqués.
  4. Faire des compotes et des soupes : Personnellement, j’ai toujours une pomme et une pomme de terre sous la main. Si certains produits s’abiment, pourrissent plus rapidement que prévu, j’ai toujours la possibilité de faire une compote avec les fruits, ou une soupe avec les légumes.
  5. Renoncer au frigo : C’est un peu extrême ? Pourtant nos fruits et nos légumes n’ont rien à y faire. Les oeufs non plus d’ailleurs. Ainsi, le frigo ne sert que pour la viande et les laitages, ainsi que tous les produits manufacturés. Si vous n’êtes pas végétarien, optez pour un frigo plus petit, et laisser vos légumes à l’extérieur.

Le 21 mars, c’est la journée internationale des forêts

Journée internationale des foretsLe 21 mars, c’est la journée internationale des forêts. Encore une journée proclamée par l’Organisation des Nations Unies. Mais pourquoi cette journée ?

Rappeler à quoi servent les forets

Il semble nécessaire de rappeler au monde à quoi servent les forêts.

Mais la décision des Nations Unies est d’abord de nous parler des emplois qui en dépendent, avant de développer son impact social – la ballade, le sport… – pour enfin arriver à son rôle dans la maitrise de l’environnement… Une hiérarchie qui nous interroge.

Néanmoins, dans une époque où l’on nous montre plus souvent des images de déforestation et d’orang-outans chassés de leur lieu de vie, il est agréable de prendre le temps de regarder comment se sont développer tous ces arbres plantés depuis la première édition en 2014.

Ne boudons pas notre plaisir !

 

Que faire pendant la journée internationale des forêts

De nombreuses manifestations sont prévues, la liste complète est disponible sur le site https://www.journee-internationale-des-forets.fr

  • Pour les enfants, de nombreuses ballades éducatives sont prévues mercredi après-midi
  • Nous, nous serons au forum sur « Vivre de la forêt » organisé samedi à Annecy, pour ne jamais oublié le côté social et les possibilités de ré-insertion qu’offre la nature.

Planestoscope et la consommation annuelle de papier en France

Consommation annuelle, hectares par minutes, kilos hebdomadaires, …

De nombreuses informations sont disponibles pour savoir où nous en sommes aujourd’hui avec notre environnement.

Mais savoir et comprendre sont deux choses différentes, et l’ampleur des chiffres n’aide pas toujours à bien appréhender une situation. Comment se représenter que des milliers d’hectares ont disparus, ou que des dizaines de tonnes de papier n’ont pas été recyclées ?

Pour prendre la juste mesure de ces informations, j’aime particulièrement le site Planetoscope qui donne des statistiques en temps réel. Chaque statistique est représentée par un compteur, et c’est le défilement des chiffres qui bien souvent aide à comprendre l’étendue d’un problème.

Planetoscope
Le site Planestoscope

Pour la consommation du papier en France, vous pouvez suivre le lien ici

Trop de prospectus dans nos boites aux lettres

Hier, tous les journaux nous parlaient du gaspillage que représente les prospectus déposés dans nos boites aux lettres.
Aujourd’hui, c’est un autre sujet qui est à la une, mais il est encore temps de se questionner :
L’article publié par Que Choisir (en lien ci-dessous) met l’accent sur ce que cela nous coute réellement, car au bout du compte, c’est toujours le consommateur qui paie.
Quelle est la solution ? Une nouvelle loi pour imposer une réduction de ces prospectus ? Faut-il légiférer à chaque fois que nous nous trouvons collectivement face à nos gaspillage et nos piles de déchets ?

Le lien : https://bit.ly/2yL56Li

Capture d_écran 2018-06-28 à 09.31.59